Hommage de la 1° et 2° division américaine, Coeuvres, 24 mai 2018 - Hommage de la 1° et 2° division américaine, Chaudun, 24 mai 2018 - Inauguration du monument de la Victoire de Chaudun déplacé, 18 juillet 2018 -

 

Hommage de la 1° et 2° division américaine, Coeuvres, 24 mai 2018

Hommage de la 1° et 2° division américaine

The Big Red One et Indian Head

Le 24 mai 2018, a eu lieu à Coeuvres et à Chaudun  un hommage aux soldats qui ont combattu de mai à juillet 1918 et plus particulièrement le 18 juillet 1918.

Les généraux commandant les 1ère et 2ème Division US étaient présents avec leurs troupes: le Gal Martin et le Gal   Howerton.

 

A Coeuvres

LES DESSINS DU CAPITAINE BUTLER REPRENNENT VIE

(article du Vase communicant de Soissons, n°252, http://www.levase.fr/)

D’un côté, la réédition d’un carnet de dessins du capitaine Butler à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre. Alban Butler était officier d’artillerie et aide de camp du général Summerall, le commandant de la First Division américaine engagée sur le front soissonnais en juillet 1918. D’abord réalisés pour un journal de tranchée, les dessins de Butler étaient très appréciés des soldats car ils montraient de manière humoristique des situations qui leur étaient familières. Ses dessins furent publiés pour la première fois en 1928 à l’occasion du 10e anniversaire de la fin de la 1re Guerre Mondiale, sous la forme d’un recueil intitulé « Happy Days ! »

De l’autre côté, la restauration du monument de Cœuvres qui marque le point de départ de la 1 st Division le 18 juillet 1918. Une réflexion avait été engagée avec une classe de 3e du collège de Vic-sur-Aisne et leur professeur d’arts plastiques Hervé Vatel, jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’un certain… capitaine Butler était revenu en France en 1919 pour construire ce monument. Avec le concours de la Société Historique de Soissons qui possède dans ses archives des dessins de Butler sur le front Soissons – Crouy, le lien était fait pour trouver l’inspiration : le monument de Cœuvres restauré sera surmonté d’une silhouette d’un soldat de la « first », tiré des dessins du capitaine Butler.

Fallait-il encore pouvoir réaliser la sculpture et trouver le financement, l’argent reste décidément le nerf de la guerre. Ce fut chose faite grâce au soutien de l’association « 18 juillet 1918-2018 » qui avait lancé une souscription pour le déplacement du Monument de la Victoire à Chaudun. Le surplus récolté a permis de financer le projet : une silhouette en fer sculptée par Guillaume Gimazane, compagnon du devoir.

L’histoire est belle et aurait pu en rester là. Mais un siècle plus tard, les nouvelles générations françaises et américaines se sont retrouvées devant le « Sammy » du capitaine Butler. A l’occasion de la visite de 40 soldats américains de la 1 st  et la 2nd Divisions au  monument de la Victoire à Chaudun, il leur a suffi de faire un petit détour pour rejoindre les élèves de 3e de Vic-sur-Aisne au pied du monument de Cœuvres restauré. Ensemble, ils ont inauguré l’œuvre avec grande émotion.

A la sortie de Cœuvres en direction de Saint-Pierre-Aigle, sur un petit chemin à gauche après le n° 10 de l’Abbaye, un soldat US dessiné par le capitaine Butler en 1918 et sculpté par Guillaume Gimazane cent ans après, symbolise à jamais le départ de la 1 st Division américaine qui a participé au début de la reconquête, amenant quatre mois plus tard l’Armistice du 11 novembre.

Les élèves de 3e du collège de Vic-sur-Aisne et leur professeur d’arts plastiques Hervé Vatel.

Le spécialiste des chars, tanker (forum pages 14-18) explique l'attaque devant Missy.

La carrière de Missy-aux-Bois où furent faits prisonniers les Allemands.

L’affaire de la Westfalen Cave (carrière de l’Abreuvoir) de Missy-aux-Bois, et ses variantes, quant au nombre de prisonniers entre autres.

Ex : Le brigadier Pierre Joseph Cellier du Groupe AS 35 est fait Chevalier de la Légion d'Honneur par décret du 8 Décembre 1918 pour avoir : « Le 18 juillet 1918 a cerné une grotte où des Allemands résistaient avec de nombreuses mitrailleuses… forçant les Allemands à se rendre au bout d’une heure. A capturé 15 officiers, dont un colonel, 700 hommes, 2 canons,… » (tableau d'Honneur de la Première Guerre Mondiale de L'Illustration)

Ex : Les informations, de sources françaises, évoquent « la capture de 700 Allemands à Missy-aux-Bois le 18 Juillet 1918 » (Gal Estienne, août 1930)

Ex : Le chiffre  s’abaisse  « la capture dans le ravin de Missy aux Bois d'environ 2000 prisonniers dont 500, incluant un commandant de bataillon et plusieurs autres officiers, pris d'un seul coup dans une carrière par une poignée de soldats américains". (Stars and Stripes du 3 janvier 1919)

Mme Monique Bruyant, maire de Coeuvres et M. Gérard Couvreur, maire de Missy-aux-Bois  reçoivent un Certificat d'appréciation:
"La 1ère Division d'Infanterie exprime sa sincère gratitude et sa reconnaissance pour votre soutien et votre coopération exceptionnels durant les commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale."

Le Gal Martin reconnaissant.
 

Hommage de la 1° et 2° division américaine, Chaudun, 24 mai 2018

Hommage de la 1° et 2° division américaine

The Big Red One et Indian Head

Le 24 mai 2018, a eu lieu à Coeuvres et à Chaudun  un hommage aux soldats qui ont combattu de mai à juillet 1918 et plus particulièrement le 18 juillet 1918.

Les généraux commandant les 1ère et 2ème Division US étaient présents avec leurs troupes: le Gal Martin et le Gal   Howerton.Steps for feedback removal :

 

-----------------------

La 1ère DI US  lança l’assaut le 18 juillet 1918 à 4h35 depuis Coeuvres et atteignit Missy-aux-Bois vers 7h00.  600 officiers et soldats allemands retranchés dans  la carrière du ravin se rendent et sont  faits prisonniers en fin d’après-midi pendant que la ferme de Cravançon est atteinte par l’autre partie de la division.

Le 19 juillet, appuyée par des chars, la division grimpe la cote 166 et la capture. Le 20 Juillet la voie ferrée, à 1 km de la route Soissons-Château-Thierry, est  regagnée. Le 21 juillet la limite Ouest de Buzancy est atteinte, de l'autre côté de la route Soissons-Château-Thierry coupant ainsi la voie de communication la plus importante du saillant allemand.

Pendant ces 5 jours de combats les pertes de la division s'élèvent à 6 870 officiers et hommes de troupe.

La 2ème DI US  encercle la ferme de La Verte-Feuille, et la prend après de rudes combats. La ferme de Beaurepaire, fortifiée par les Allemands, est prise à son tour. Les soldats américains progressent dans les blés, les chars débusquent les Allemands de leurs cachettes, et les rejettent de la vallée au Nord de Vauxcastille. Encerclés, ils se réfugient dans des carrières puis seront faits prisonniers. Vers 7h00 les premiers Américains atteignent également Vierzy.

Le 19 juillet, les troupes américaines approchent de Tigny, à l'Est de Vierzy.

En 2 jours d'attaque continue elle a brillamment atteint presque tous ses objectifs. Ses pertes s'élèvent à 4300 hommes.

(d’après American Armies and Battlefields in Europe)

-----------------------
A Chaudun

La cérémonie a eu lieu devant le monument de la Victoire.
Ont été remerciés:
le maire de Chaudun
ainsi que les associations
qui ont joué un rôle déterminant dans la préservation de ce monument,
dont la Sté Historique de Soissons,
en la personne de Denis Rolland,
et Soissonnais 14-18,
en la personne de son président, Jean-Luc Pamart.

Toute la cérémonie a pu être exprimée en deux langues, française et américaine, grâce à la traduction en direct de Monique B. Seefried, Ph.D.

Commissioner, U.S. World War I Centennial Commission.

Le maire adjoint de Chaudun, M. Jérome Auber, reçoit le certificat d'appréciation pour sa commune.

Certificate of appreciation
The 1st Infantry Division expresses
our sincere gratitude and appreciation for your outstanding support and cooperation during World War I Centenerial Commemorations.
 
 
Certificat d'appréciation
La 1ère Division d'Infanterie s'exprime
notre sincère gratitude et notre reconnaissance pour votre soutien et votre coopération exceptionnels durant les commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale.

Denis Rolland, Société historique de Soissons devant le panneau informatif 1 du site.

Le panneau informatif 1 du site: la carte des combats de juillet 1918 avec les unités engagées.

The winner !

Le Gal Howerton fier du vestige de guerre issu des champs de Chaudun soumis à son appréciation (nb: arme inutilisable).

 

Inauguration du monument de la Victoire de Chaudun déplacé, 18 juillet 2018


Cérémonie du souvenir de Chaudun le jour du Centenaire de la contre-offensive alliée qui a conduit à la victoire

Alain Arnaud exposait aussi sur la place et l'importance de ce 18 juillet :


" Une exposition comme éclairage complémentaire à l'inauguration du monument.  C'est  l'inscription gravée qui en a défini les contours: géographique ("ce plateau", au contour un peu flou, entre Soissons et le sud de la forêt de Retz), historique ("du 29 mai au 25 juillet"), militaire ("les soldats alliés")...  Il s'agit d'un zoom explicitant les diverses phases, pour justifier le nom de Monument de la Victoire", nous confie l'auteur.

 

Installation et essais aériens au matin du 18 juillet 2018
La cérémonie du 18 juillet 2018 en après-midi
Denis Rolland, membre de la Société historique de Soissons, détaille l'opération de déplacement du monument.
Monsieur Jean-Marie Carré, Président de la Communauté d’Agglomération du Soissonnais.
Monsieur Jacques Krabal, député de l’Aisne (5e circonscription).
Monsieur Nicolas Basselier, Préfet de l'Aisne.
Les descendants du Gal Mangin, dont Mme Caroline Lazarus-Mangin (au 1er plan).
Le site du monument au soir du 18 juillet 2018
Les expositions et le vin d'honneur
Des cartes liées aux engagements des chars localement sont accessibles dans des sujets ICI, à l'exemple des documents reproduits ci-dessous avec l'aimable autorisation de l'auteur

 

 

 

 

Réagir à cet article